Jusqu’au 31 décembre 2009, théâtre Comedia
À partir de 5 ans

Cela fait plus de vingt ans que la compagnie ECLA monte inlassablement des pièces de répertoire, sans tête d’affiche ou coup de communication, mais en ayant à cœur de présenter un travail bien fait, souvent orienté vers le jeune public. On ne vient pas les voir pour découvrir un théâtre expérimental ; non, on vient voir leurs spectacles comme l’on ferait un détour pour aller chez un vrai artisan boulanger, afin de retrouver des parfums et des saveurs devenues moins communes mais ayant gardé tout leur charme.

Avec huit musiciens et quatre comédiens/mimes sur scène, c’est donc à une production soignée et enlevée que nous convie la compagnie. À la croisée des chemins de plusieurs arts vivants (comédie, musique, mime, clown…), voilà un spectacle qui a tout pour réjouir les enfants et leur faire découvrir la magie de la scène.

Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns fait l’ouverture. Mené par un Monsieur Loyal débordant d’énergie (Jean-Loup Bourel), deux mimes se transforment sous nos yeux pour interpréter tous les animaux évoqués par le compositeur. Le principe est simple, mais terriblement efficace. Grâce au talent d’Alice Boitard et Clément Chaboche, chaque saynète est très parlante, alternant avec bonheur des ambiances différentes, que cela soit l’amusement comme avec l’âne, ou l’élégance avec le cygne.

La seconde partie s’ouvre avec le début préféré des enfants (et peut-être, secrètement, de certains grands !) : « Il était une fois… » Nous voilà donc à suivre Pierre parti s’amuser à l’orée de la forêt, au grand dam de son aïeul qui sait que le loup n’est jamais très loin. L’histoire est toute bête, le véritable intérêt étant bien sûr qu’elle soit racontée en lien avec la partition de Sergueï Prokofiev, qui avait écrit ce conte pour familiariser les enfants aux instruments et les entraîner à identifier les thèmes musicaux.

C’est ici que la troupe a réussi à tenir un bel équilibre entre la narration et la musique, puisque les deux se soutiennent et se nourrissent sans jamais effacer l’autre. Ainsi, par exemple, par touches légères, les musiciens – sans jouer les acteurs qu’ils ne sont pas – ont de petites participations ici et là qui permettent de mieux les inclure dans le récit.

En à peine plus d’une heure, c’est tout un monde merveilleux entre cirque, musique et comédie qui vient s’offrir aux jeunes spectateurs. Une adaptation fidèle, pleine d’énergie, qui donne une excellente raison aux parents de venir faire découvrir à leurs enfants ces classiques divertissants et éducatifs que sont Le Carnaval des animaux et Pierre et le loup.

Pierre et le loup de Prokofiev précédé du Carnaval des animaux de Saint-Saëns, mise en scène de Daniel Leduc, théâtre Comedia
Avec : Alice Boitard, Jean-Loup Bourel (Monsieur Loyal, le grand-père), Clément Chaboche, Jonathan Set-Marie (Pierre)

Article originellement publié sur Culturofil.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *