Jusqu’au 16 novembre 2011 minuit, grâce à Rhinocéros et au théâtre du Vieux Colombier, vous pouviez gagner des invitations pour deux personnes pour la représentation du vendredi 18 novembre à 20h de La Noce de Bertolt Brecht. La troupe du Français revisite une pièce de jeunesse, incisive et drôle, du grand dramaturge allemand. Le temps des résultats a sonné  !

Les 4 gagnants de notre jeu-concours sont :
– Cyrille Louge (Fontenay)
– Marc Torres (Montrouge)
– Marie Guyot (Paris)
– Catherine Lartigaud (Paris)

Et pour satisfaire votre curiosité, voici les bonnes réponses :

1 – La Noce est souvent présentée sous un titre plus long, lequel ?
La Noce chez les petits bourgeois.

2 – Bertolt Brecht est entre autres célèbre pour avoir inventé un principe théâtral, quel en est le nom ?
La distanciation (Rhinocéros n’étant finalement pas si féroce, nous avons accepté les participations des personnes ayant répondu le théâtre épique).

3 – Le Vieux Colombier est un théâtre rattaché depuis plusieurs années à une célèbre institution artistique, laquelle ?
La Comédie-Française.

Merci à tous les participants et à bientôt sur Rhinocéros !

Crédits illustrations : Julien Meyrat et La Comedie-Française.

4 réflexions sur “Jeu-concours La Noce : les résultats

  1. Merci au Rhino d’avoir organisé ce concours, j’ai hâte d’être à vendredi soir pour voir ce que cette mise en scène de La Noce va donner !

  2. N’hésitez pas à repasser par ici ce week-end pour nous dire ce que vous en aurez pensé : nous aimons bien connaître les avis de nos lecteurs !

  3. Merci encore à Rhino pour avoir proposé ce concours. Quel plaisir de passer une soirée au Vieux Colombiers! En revanche, j’avoue avoir été déçue par cette pièce. Je ne connais pas le texte original qui apparait être très inspiré du jeu de Karl Valentin, le Charlie Chaplin berlinois, ami de Brecht, mais j’ai trouvé la mise en scène plus potache que comique, avec quelques lourdeurs tout de même. Je m’attendais à des répliques et un jeu bien plus mordants, une représentation plus audacieuse et crue des mœurs et obsessions de la petite bourgeoisie, mon impression fut autre. Le charme de cette pièce doit beaucoup au décor, tout de bois clair, dépouillé, au rythme enlevé malgré tout, et au marié qui campe un personnage chaplinesque plutôt attachant.

  4. Merci Catherine d’avoir pris le temps de venir partager vos impressions avec nous. Impressions rejoignant d’ailleurs sur plusieurs points celle de notre rédactrice Gwendoline Soublin qui vient de publier sa critique sur Rhinocéros. Continuez comme ça, Catherine, et nous allons vous embaucher ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *