vie_d_acteur_thumb
Scènes de la vie d’acteur de Denis Podalydès

Moi jeu

Jusqu’au 10 novembre 2013, théâtre du Rond-Point

La belle vie le métier de comédien ? Pas si l’on en croit ces Scènes de la vie d’acteur où flotte une intranquillité permanente. Ce texte de Denis Podalydès, inspiré par sa propre expérience, plonge dans le mental d’un comédien. Si le ton est désopilant et plein d’humour, le fond, lui, n’appuie que là où ça fait mal. Est-ce vraiment si douloureux de jouer ?

Scènes de la vie d'acteurSeul en scène, Scali Delpeyrat endosse les costumes successifs d’un comédien pétri de doutes et d’angoisses face à la difficulté de jouer. On est d’abord dans la coulisse d’un théâtre où se joue Le Misanthrope. Paralysé de trac, Alceste peine à entrer en scène. Lorsqu’il se jette à l’eau, se retrouvant sous le feu des projecteurs, l’angoisse ne le quitte pas. Alors qu’il ne cesse d’analyser mentalement son jeu, sa voix et son esprit mènent chacun leur vie. La schizophrénie guette.

Un autre jour, c’est le trou noir, impossible de se souvenir de ce texte qu’il dit tous les soirs. Panique dans sa tête, une foule de monologues internes le traversent. Il se raccroche à ce qu’il peut, il se lance, improvise et finit la scène halluciné et fiévreux. Savoureux délire. Scali Delpeyrat force le trait de l’angoisse, se décompose à petit feu, se montrant très à l’aise dans le registre de la farce. Il l’est moins dans un registre plus émotionnel lorsque son personnage évoque ce frère qui fut sa doublure lumière avant de se suicider.

Pour passer d’une scène à l’autre, Scali Delpeyrat joue avec deux panneaux coulissants qui bornent les différents lieux de l’action passant des coulisses au plateau, des loges à l’appartement du comédien. Alors qu’il se déplace ainsi de la scène à la ville ou d’un rôle à l’autre, notre comédien change de costume tout en jouant. Symbole d’une vie qui oscille en permanence entre jeu et réalité.

Scènes de la vie d'acteurSeul avec lui-même

C’est donc cela la vie d’un comédien ? Du sang et des larmes. Nulle référence au plaisir du jeu ni à la saveur du texte. Dans ces Scènes de la vie d’acteur, le texte ne semble prendre toute son importance que lorsqu’il se dérobe à la mémoire. Mais lorsqu’il le maîtrise, le comédien le débite de façon automatique trop occupé à s’observer jouer.  Avant, pendant, après le spectacle, le doute l’assaille et le poursuit jusque dans son sommeil et le spectacle tourne entièrement autour de cet inconfort permanent, presque viscéral. On aurait imaginé qu’être acteur c’est aussi goûter la saveur des mots, partager des émotions avec ses partenaires ou vibrer avec le public. Mais de cela nulle trace. De quoi rester un peu sur sa faim !

Scènes de la vie d’acteur de Denis Podalydès, mise en scène de Scali Delpeyrat, théâtre du Rond-Point.
Avec : Scali Delpeyrat.
Crédits photographiques : Giovanni Cittadini Cesi.

Une réflexion sur “Scènes de la vie d’acteur de Denis Podalydès

Moi jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *