Voyages_avec_ma_tante_thumb
Voyages avec ma tante de Graham Greene

Vieille canaille

Jusqu’au 28 février 2015, théâtre de La Pépinière

Il n’est jamais trop tard pour se révéler à soi-même et se libérer de ses carcans. C’est le message de ce Voyages avec ma tante qui, en plus d’être une comédie loufoque, pose aussi des questions sur la capacité de chacun à vaincre ses peurs face à l’altérité et à saisir ou pas ce que lui offre la vie. Portée par une mise en scène follement libre, la pièce révèle un souffle épique que l’enthousiasme et le talent des comédiens communiquent sans retenue au public.

Voyages_avec_ma_tanteHenry Pulling est un vieux garçon, employé de banque à la retraite. Passionné de dahlias et de poésie, il mène une vie sans histoires jusqu’à ce qu’il rencontre sa tante Augusta à l’enterrement de sa mère. La vieille dame fantasque l’entraînera dans une série d’aventures rocambolesques à travers le monde. En route, ils croiseront un agent secret américain, un trafiquant d’art italien, une voyante turque, une jeune fille en fleur et bien d’autres personnages pas banals qui ont, à l’évidence, une toute autre vision de la vie que lui. Le neveu terne en reviendra changé à tout jamais.

Adaptée du roman éponyme de Graham Greene, Voyages avec ma tante est une pièce à l’humour anglais délicieux et bien plus profonde qu’il n’y paraît. Car sous ses airs totalement loufoques, la pièce s’immisce dans les jardins secrets de chacun, dans les fantasmes et les rêves. Mis face à des situations improbables, le personnage d’Henry renvoie chacun à sa peur de se laisser aller à être lui-même. La pièce a aussi le mérite de casser bien des clichés comme le fait que la jeunesse d’esprit serait une question d’âge.

Le tempo est rapide comme le tourbillon dans lequel est entraîné le sage retraité. Dans cette mise en scène débridée, des hommes interprètent des femmes, miment un chien ou encore un perroquet avec un naturel désarmant. Un vent de folie souffle sur scène où virevoltent les quatre comédiens qui jouent plus de vingt rôles et semblent s’amuser autant que le public.

Il y a des rencontres qui peuvent changer le cours d’une vie. En sortant de la salle, chacun rêve de rencontrer sa tante Augusta.

Voyages avec ma tante, écrit par Graham Greene, mis en scène par Nicolas Briançon, théâtre de La Pépinière.
Avec : Claude Aufaure, Jean-Paul Bordes, Dominique Daguier et Pierre-Alain Leleu.
Crédits photographiques : François Berthier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *