arlequin-poli-par-l-amour1
Arlequin poli par l’amour de Marivaux

L’amour en fuite

Jusqu’au 3 mars 2015, L’Avant Seine puis en tournée

Peu connue, Arlequin poli par l’amour est une pièce en un acte datant de 1720. Marivaux y relate une histoire farcesques avec ses thématiques usuelles : la jeunesse, l’amour et les relations de pouvoir. Ici une bien vilaine fée tente tant bien que mal de se faire aimer d’Arlequin. Mais le bel innocent à la beauté trouble lui préfère la jolie bergère Sylvia. Première mise en scène de La Piccola Familia, et bien avant la folie Henry VI, le spectacle ravit. Avec une indiscutable fraîcheur et des effets bien sentis, le nouvel enfant chéri Thomas Jolly parvient à sublimer la comédie sans grand intérêt de Marivaux. En mêlant théâtralité et effets presque cinématographiques, il assume la légèreté du marivaudage et des comédies à l’italienne avant de faire subtilement virer la fantaisie. Inattendue, la troublante conclusion de la pièce achève de convaincre que ce beau moment de théâtre populaire, festif et intelligent est à recommander de toute urgence.

 Y a d’la joie ! S’il ne fallait retenir qu’une émotion traversant Arlequin poli par l’amour, ce serait bien son côté festif revendiqué. Peu de place sur scène à la passivité, le jeu des comédiens y est électrique et nul temps mort ne semble pouvoir arrêter l’énergie débordante communiquée par le plateau. Davantage qu’à des acteurs individualisés, nous avons bien affaire ici à une troupe, dans son éclat le plus solaire. Le collectif emporte l’adhésion (et le public avec) tant il fait mouche de toute réplique, s’amuse de tout effet de mise en scène et jubile du plaisir d’être ensemble.

arlequin-poli-par-l-amour2La dimension très cinématographique du travail de Thomas Jolly se retrouve notamment dans son utilisation de la musique. Emphatique à souhait, elle souligne et dramatise des scènes presque jusqu’à l’excès (pensons à la séquence d’amour entre Arlequin et Silvia) et engendre ainsi le rire. S’il est possible d’émettre des doutes quant à la facilité ponctuelle de ce genre de recours, il n’en reste pas moins que cela fonctionne et que la mise en lumières également très léchée de la pièce rend possible et le lyrisme et l’épique et le mélo. Le texte, lui, reste toujours audible et cette virtuosité quasi carnavalesque des effets ne retire rien à la subtilité du spectacle. Au contraire, celui-ci s’offre alors avec davantage de générosité.

Tout ce que le théâtre permet, Thomas Jolly s’en empare et parvient le tour de force d’inventer avec pertinence. La mise en scène fourmille de détails et d’ingéniosités. Ainsi, d’ombres chinoises en concert de cabaret, de corps élastiques à visages dans la pénombre, l’ensemble des outils scéniques sont exploités pour mieux servir la lisibilité du texte et donner par ailleurs aussi de la densité  à une œuvre plutôt légère. En effet, si Arlequin poli par l’amour est davantage une petite comédie sans prétention, il fallait bien le talent de La Piccola Familia pour muscler le texte et ses enjeux, sans cependant le tordre pour lui faire dire ce qu’il ne dit pas. La fin de la pièce fait montre d’une belle maturité tant elle retourne la fantaisie en drame et fait apparaître après la comédie la cruauté inhérente à l’écrit de Marivaux. Les faibles devenus forts, les jeunes devenus adultes, c’est l’innocence d’Arlequin qui disparaît et une autre pièce pourrait commencer. Quelques années avant l’épopée Shakespeare et ses 18h de mise en scène, Henri VI murmurait déjà doucement sa venue à l’oreille des spectateurs…

Arlequin poli par l’amour de Marivaux, mis en scène par Thomas Jolly, Avant Seine.
Avec : Julie Bouriche, Romain Brosseau, Rémi Dessenoix, Charlotte Ravinet, Taya Skorokhodova et Romain Tamisier.
Crédits photographiques : compagnie La Piccola Familia.

Tournée :

Du 31 mars au 3 avril 2015, Théâtre de la Renaissance, Oullins (69)
Du 7 au 11 avril 2015, Théâtre National de Bretagne, Rennes (35).
16 avril 2015, Mitem Festival, Budapest (Hongrie).

Une réflexion sur “Arlequin poli par l’amour de Marivaux

L’amour en fuite

  1. Hi! This is kind of off topic but I need some help from an established blog. Is it very difficult to set up your own blog? I’m not very techincal but I can figure things out pretty quick. I’m thinking about creating my own but I’m not sure where to start. Do you have any tips or suggestions? Many thanks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *