battlefield_thumb
Battlefield d’après le Mahabharata

Le théâtre de la maturité

Jusqu’au 17 octobre 2015, Bouffes du Nord

C’est une longue histoire entre le Mahabharata et Peter Brook, qui avait déjà mis en scène ce texte millénaire en 1985 au Festival d’Avignon, dans une version restée mythique. Trente ans plus tard, accompagné de la fidèle Marie-Hélène Estienne, il revient récolter au cœur de ces paraboles et récits spirituels hindous la matière d’une pièce nous parlant de reconstruction. Comment vit-on après la guerre ? Comment supporter la désolation d’une terre dévastée ? Comment traverser les deuils qui semblent impossibles à porter ? Comment retrouver la paix, pour soi et pour le monde ? Autant de questions qui continuent d’être d’une actualité trop brûlante, auxquelles l’homme de théâtre offre en réponse une redécouverte de la réflexion et la beauté d’une sagesse intemporelle.

battlefieldLa guerre vient de se terminer. Le champ de bataille du titre est celui des corps morts ou agonisants, du sang à peine séché et des pleurs de ceux qui restent. Yudhisthira ressort vainqueur de la bataille, mais il est assailli de doutes et de remords. Il doit régner, c’est son destin, et le peuple le demande. Battlefield évoque son cheminement, sa recherche en lui-même et auprès de ses proches du courage et de la force nécessaires au retour de la paix.

Loin de toute effervescence, sans laisser le poids des ans l’arrêter, Peter Brook (90 ans cette année) continue de creuser le style épuré qui est le sien. Toujours et encore, il refuse de s’encombrer d’esbroufe ou de grands décors pour se concentrer sur l’essentiel : une émotion, un geste, une lumière, une rythmique hypnotisante. Une simplicité qui reflète une maturité où tout importe. La sobriété de jeu y est profondeur, les percussions de Toshi Tsuchitori se font organiques, chaque changement d’éclairage raconte une histoire. La narration prend le temps de se poser, de digresser pour délicatement ouvrir des champs de réflexion sur la nature humaine.

Battlefield dégage une qualité méditative bien éloignée de nos quotidiens frénétiques et rappelle que la création artistique trouve sa juste place lorsqu’elle allie esthétique et contenu. Plus qu’une leçon de théâtre, c’est une leçon de vie.

Battlefield d’après le Mahabharata et la pièce de Jean-Claude Carrière, mise en scène de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, Bouffes du Nord.
Avec : Carole Karemera, Jared McNeill, Ery Nzaramba, Sean O’Callaghan.
Musicien : Toshi Tsuchitori.
Crédits photographiques : Pascal Victor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *