rhino_thumb
Edito : passage de relais

Il y a des périodes où tout change pour tout le monde, comme si le destin s’amusait à redistribuer les cartes et voir où la nouvelle donne va nous mener… C’est un peu ce qui est arrivé aux membres de notre petite équipe au cours des trois derniers mois : départ à la campagne, reprise d’études pour l’une, arrivée d’un bébé pour l’autre, etc. Chacune et chacun est parti dans une direction qui l’a éloigné de Rhinocéros.

au-revoirNous avons donc pris le temps d’une pause pour réfléchir à l’avenir de ce site que nous faisons vivre depuis cinq ans. Au même moment, le hasard et un peu de chance nous ont fait rencontrer des personnes assez passionnées de théâtre et de mots pour avoir envie de reprendre le flambeau. Alors aujourd’hui, avec un petit pincement au cœur et beaucoup de curiosité et d’envie de les lire Cécile, Gwendoline, Julien et moi-même leur passons le relais.

Rhinocéros est mort, longue vie au Rhinocéros nouvelle mouture !

Delphine Kilhoffer
Ex-directrice de publication

Le Rhinocéros est mort, mais le Rhinocéros était en réalité un phœnix… et il se prépare vivre à sa deuxième vie, le Rhino, attelé par une équipe de sept passionnés qui trépignent d’impatience : Jing, Paola, Benjamin, Julien, Matthieu et Clémence à la critique, Oriane au graphisme.

Dans le landerneau des critiques de théâtre, le Rhino s’est façonné un monticule d’où on le voit bien, et on l’écoute. Ce n’est pas peu pour un Rhinocéros. Chapeau à ses maîtres pour avoir conduit le petit à pareilles cabrioles…

La nouvelle équipe tâchera elle aussi de vous donner sa plus belle verve et ses mots les plus fins, tout en gardant l’exigence et la dent féroce de l’équipe fondatrice. Rhinocéros, rhino féroce, rhino phœnix, bonjour.

Cécile, Gwendoline, Julien, Delphine, merci !

La nouvelle équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *