738_img_2681
L’âge Libre d’après Roland Barthes et par la Compagnie avant l’aube

Coup de cœur au OFF

Du 08 au 30/07/2017 au Théâtre des Barriques (Avignon) | Durée : 55 minutes | Pour y aller

Eugène tres contentPréparez-vous à un tsunami de confessions de femmes résolument modernes, dans un style énergique et volontaire, avec toujours la justesse des mots et l’envie d’être sur scène. Attention : critique très emballée.

En entrant, on découvre un ring de box entouré de fils lumineux rouges, quatre femmes en peignoir blanc, une ambiance d’avant match. Les regards concentrés, elles laissent entrer les spectateurs en se préparant au combat.

Jouer ou mourir : l’engagement théâtral

Frappantes. Elles sont tout simplement si présentes, si engagées, que les bras en tombent. Tour à tour, elles vont révéler des histoires de femmes. Beaucoup d’histoires d’amour avec à chaque fois des envies brulantes et des questions. Les femmes demanded : Pourquoi tu ne m’aimes pas ? Pourquoi tu ne m’aimes plus ? Pourquoi je vais te quitter ? C’est quoi le sexe ? Comment continuer de jouer sans son partenaire de vie ? Une prostituée aime-t-elle ?

Dans ce tourbillon, le public est un acteur de plus. Interpellé, pris à parti, presque mis à contribution – j’ai serré la main d’une comédienne – il est l’un de leurs partenaires de jeu. Avec un aplomb et une prestance qui nous captivent. Nous sommes bouche bée et hilares d’un bout à l’autre du spectacle.

Une prise de parole : l’engagement politique

La compagnie se réclame « féminine et féministe ». Des mots qui pourraient attirer certains et en dissuader d’autres. Pourtant, dans leurs propos, aucune revendication si ce n’est celle de raconter, avec passion et humour, ce que sont les femmes de la génération Y. En somme, l’engagement politique n’est ni une fin ni un moyen pour ce spectacle, il est simplement présent dans l’envie de faire vibrer la scène et la salle.

IK0A6105

Certes, il y a des imperfections. Parfois la gestuelle de la boxe semble légère, le niveau sonore dans la petite salle fluctue, la scénographie est inutilement chargée, mais tout cela disparait grâce à la force de la prestation. Véritable four woman show, ce spectacle est mon coup de cœur du OFF. Une compagnie à suivre.

Ndlr : Attention, ce spectacle contient une référence explicite au suicide, symbolisée et décrite. Elle pourrait déranger des personnes concernées.

Avec qui y aller ? L’amant du jour.


Crédit photo : Pierre Davy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *