bel_candoco_dance_company_the_show_must_go_on_by_jerome_bel_c_pedro_machado_2015_5
The Show Must Go On, de et par Jérôme Bel

Pop, étrange, intelligent

Du 12 au 16/12/2017 à la MC93 | Durée : 1h30 | Pour y aller

Crée en 2001, ce spectacle est devenu un classique, qui tourne partout dans le monde. La version présentée au Festival d’Automne est interprétée par la Candoco Dance Company, une compagnie londonienne qui a pour particularité de mélanger des danseurs en situation de handicap et d’autres valides. Une franche réussite, à (re)découvrir d’urgence.

Le spectacle est construit sur une trame de 19 chansons pop, de Maria (West Side Story) à Yellow Submarine (les Beatles), en passant par I’ll be watching you (Police), jusqu’à la célèbre chanson de Queen qui sert de titre à la pièce. Le postulat de base semble être de tester les limites d’une interprétation littérale des chansons, prétexte qui sert ensuite à interroger les attentes du spectateur. Vingt danseurs et un DJ occupent une scène sans décors.

Ambiance Pop, approche conceptuelle

Rappelons d’emblée que ce spectacle a pu être très mal reçu. Il provoque, par sa structure et ses procédés, des réactions épidermiques. L’univers de la pop mainstream est si familier qu’il tranche violemment avec l’extrême bizarrerie des mouvements sur scène. D’où une certaine perplexité dans la salle. Que nous propose-t-on de voir et entendre ?

the_show_must_go_on__candodo_dance_company_c_pedro_machado

Pourtant, la scène captive. Les procédés, simples, fonctionnent. Qu’ils suivent les injonctions des paroles de la musique, parodient des scènes cultes de fims populaires ou renversent le rôle spectateur/objet d’étude, les danseurs s’offrent pleinenement au regard. Même lorsqu’ils ne sont pas sur scène, la salle les perçoit, quelque part dans les coulisses. Ainsi, la force du spectacle est de rendre accessible le conceptuel.

Accessibilité et inclusion

Cette force est sans aucun doute accentuée par les spécificités de la Candoco Dance Company, dont les danseurs ont des corps sous-représentés dans le monde du spectacle. Avec élégance et simplicité, les spécificités physiques – chaises roulantes, membres amputés, tremblements, trisomie et même corps valides ! – entrent en résonnance avec certaines chansons. Ou s’effacent, lorsque le regard du spectateur apprend à les oublier. Aucun pathos, aucune injonction, simplement la joie de la danse et le professionnalisme des artistes au service d’un spectacle.

Sadler’s Wells presents a weekend of inclusive dance from Friday 20 - Sunday 22 March 2015. Candice Dance Company, a contemporary dance company of disable and non-disabled performers, presents a restating of Jérôme Bel’s award-winning The Show Must Go On on the Sadler’s Wells main stage tonight and tomorrow. The weekend also includes the final performances of the inaugural year of the Sadler’s Wells =dance series, a presentation of inclusive dance by both established and emerging deaf and disable artists in the Lilian Baylis Studio.

The Show Must Go On est une valeur sûre pour découvrir les questionnements de la danse contemporaine. Elle s’adapte aux niveaux de lecture des moins connaisseurs, sans ennuyer les initiés et pour ceux qui connaissent déjà la pièce, la Candoco Dance Company mérite le détours. En somme : foncez-y !

Avec qui y aller ? M. et Mme Blind Test, les potes avec deux pieds gauches, votre iPod.


Crédit photo : Pedro Machado

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *