ctrl-x
CTRL-X de Pauline Peyrade par Cyril Teste/Collectif MxM

Noir c’est noir!

Du 09 au 20/01/2018 au Monfort (Paris),  et désormais en tournée*| Durée : 50mn| Pour y aller

Le texte de Pauline Peyrade, c’est le Lost in Translation de la Génération Y, Z. Avec cette plongée en eaux troubles au cœur de la solitude ultra-connectée, on est submergés sous un flot d’images numériques et balayés par l’esthétique quasi-cinématographique de Cyril Teste et du Collectif MxM. C’est pas léger léger mais on aurait tort de s’en passer!

Au commencement il y a : une pièce toute nue, une jeune femme à pleine plus vêtue, un matelas, un fauteuil, un bol de billes multicolores (M&Ms ou cachetons du bonheur ? Pilule bleue du rêve ou pilule rouge du réel?). Et puis il y a une baie vitrée par-delà laquelle on distingue la ville nocturne et séduisante, ses tours illuminées et effrayantes. Enfin et surtout il y a l’ordi, le portable et les écrans.

Lumière artificielle des néons, reflet blafard du Mac, ballet de SMS et de pop-ups, projections vidéos de la ville et des protagonistes : l’ensemble constitue un écrin glacé et virtuel qui enserre Ida, notre héroïne, et lui renvoie l’image de sa solitude charnelle et émotionnelle. Elle est supra-connectée tout en étant déconnectée, elle est pétrie de gravité et ses mots suintent la nonchalance affectée.

ctrl-x

Ida a pourtant une sœur, un amant, un amour (et Wikipédia) : mais leur réalité est intangible, fragmentée et leurs voix, leurs visages papillonnent et se décomposent autour d’elle comme autant de bugs au sein d’un programme informatique affolé.

Le texte de Pauline Peyrade nous plonge dans les grandes questions qui agitent la génération dite des « Millennials»: déflagrations des réseaux sociaux, open-bar du savoir et étourdissement des relations virtuelles, solitude invalidante et inaptitude à créer du lien (trop) humain. On navigue entre références pop, de Matrix à la série Black Mirror en passant par les univers dystopiques de l’écrivain Gary Shteyngart (Super triste histoire d’amour).

À la mise en scène et scénographie, on retrouve avec bonheur l’esthétique éblouissante et l’usage brillamment à propos de la vidéo qui caractérisent Cyril Teste et le jeune Collectif MxM. Après leur incroyable Nobody (huis clos aseptisé et troublant au sein d’un cabinet de conseil) et la mise en scène de Festen (adaptation du chef d’œuvre cinématographique de Thomas Vinterberg), M. Teste et son Collectif nous embarquent avec brio dans cet énième conte de solitude contemporaine.

C’est noir, très noir, et peut-être pas leur plus grande réussite à ce jour, mais Ctrl-X vaut tout de même bien le détour! 

Avec qui y aller ? Un geek au sens de l’humour, des adolescents perfusés à snapchat. 

*En tournée: 13 au 14/02 au Merlan (Marseille), 12 au 13/04 au Grand Bleu (Lille)


Crédit photo : Samuel Rubio et Scan Art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *