34-20.le-dur-desir-de-durer2
Le Dur Désir de Durer par le Théâtre Dromesko

Charivari et Poésie

Jusqu’au 18 février au Monfort (Paris) et en tournée* | Durée : 1h30 | Pour y aller

eugene indifferentQuelle grâce, quel fabuleux charivari que ce Théâtre Dromesko ! Second volet du diptyque ouvert par Le Jour du Grand Jour, la nouvelle création de Igor et Lily est empreinte de cette gravité caressante et joueuse qui siérait parfaitement à une bande de croquemorts bariolés, prêts à guincher. La troupe du Dur Désir de Durer (titre emprunté au poète Paul Eluard), danseurs, musiciens, bêtes à peaux, bêtes à poils et à plumes, traverse le parquet du chapiteau du Monfort comme un caravansérail étourdissant qui chahute nos mirettes et nos tripes. L’air de rien, avec fracas, moult murmures, saintes musiques et ballets énigmatiques, ce zéphyr malicieux de spectacle nous rappelle que nous ne sommes que de passage. La vie n’est qu’une poésie transitoire, bigrement flamboyante. Et peut-être n’avons-nous rien compris, après tout quelle importance ? C’était si bien. On espère sincèrement qu’ils tourneront encore longtemps.

Avec qui y aller ? Un angoissé du temps qui passe.
*En tournée: Du 22 au 26 mai 2018 à la Scène Nationale de Sète (et partout, on le souhaite !)


Crédit photo : Fanny Gonin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *