Gwendoline Robin - A.G.U.A. © Jorge de la Torre Castro -0
A.G.U.A de Gwendoline Robin

Bâche, bulles et paillettes

Du 18 au 20/05/2018 aux Halles de Schaerbeek (Bruxelles) | Durée : 1h20 | Pour y aller

eugene indifferentGwendoline Robin collabore ici avec la danseuse Louise Vanneste sur une performance à la croisée des éléments. La manipulation de la matière continue pour elle d’être le support d’une série d’actions autour desquelles déambule le spectateur – on y retrouve d’ailleurs  son travail pour Cratère n°6899 (BRASS, 2016). Diverses réactions chimiques sont provoquées par Vanneste, dans une veine qui pourrait évoquer par moments le travail d’Hicham Berrada, mais avec une esthétique peut-être plus millennial, une chimie plus sommaire, et des matériaux manufacturés. On est assez séduits par l’image, qui en effet évoque tantôt un massif volcanique, tantôt un ciel étoilé, tantôt un paysage de cosmétiques. Le fond du propos quant à lui ne parait pas si clair pour une bonne partie de la salle : le caractère curieux et photogénique de l’espace constitue l’essentiel de notre expérience en tant que spectateur.

Avec qui y aller ? Des contemplateurs, des apprentis chimistes et des enfants.


Crédit photo : Jorge de la Torre Castro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *