rock-trading-cest-la-faute-aux-enfants
Rock Trading / C’est la faute aux enfants /de et par Marielle Pinsard

Facéties et gargarismes du monde de la finance

Du 23/05 au 01/06/2018 au Théâtre Le Tarmac | Durée : 1h47 | Pour y aller

eugene indifferentRock trading, en ce moment au Tarmac, mériterait sûrement de se voir dans une salle comble, dans un environnement de rires communicatifs et d’exaltation collective. Ce soir là, malgré le défilé de personnages caricaturaux, saugrenus et bigarrés, et d’un nombre impressionnant de costumes, proposant une mise en image du monde de la finance, et de ses aberrations, la pièce n’a pas emporté le succès escompté. L’agitation et l’euphorie de la troupe semblent discordants dans ce théâtre où la menace de fermeture imminente oppresse et inquiète, telle une épée de Damoclès. Le message de Rock Trading passe sans conteste : l’humain intègre et imparfait résiste, se bat contre l’omniprésence de la machine. Et l’urgence des comédiens à raconter une histoire pour survivre fait justement écho à la crise que traverse le Tarmac. Mais le ton est très ou trop décalé – comme quand on veut tout dire, trop faire, sans rien filtrer de ses affects, être sur tous les fronts et tous les propos à la fois – ce qui est quelque peu indigeste pour qui n’est pas préparé. L’écriture et la proposition de jeu valent tout de même un détour, et nous donnent de quoi réfléchir. Certains traits d’humour sont bienvenus, mais peut être un peu lourdauds parfois.

Avec qui y aller ? Vos potes amateurs d’humour décalé et burlesque. Les partisans du Tarmac.


Crédit photo : Samuel_Rubio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *