battlefield_thumb

Battlefield d’après le Mahabharata

Le théâtre de la maturité

Jusqu’au 17 octobre 2015, Bouffes du Nord C’est une longue histoire entre le Mahabharata et Peter Brook, qui avait déjà mis en scène ce texte millénaire en 1985 au Festival d’Avignon, dans une version restée mythique. Trente ans plus tard, accompagné de la fidèle Marie-Hélène Estienne, il revient récolter au cœur de ces paraboles et récits spirituels hindous la matière d’une pièce nous parlant de reconstruction. LIRE LA SUITE
la_clef_de_gaia_thumb

La Clef de Gaïa de Lina Lamara

Carnet de voyage

Jusqu’au 26 juillet 2015, théâtre Al Andalus, AVIGNON Dans l’intimiste théâtre Al Andalus se dresse une tente berbère. Une douce pénombre et quelques notes cristallines de guitare apportent comme une brise de fraîcheur. En venant voir La Clef de Gaïa, on est vite gagné par l’impression d’avoir trouvé une oasis secrète au cœur de la chaleur et de la frénésie du festival d’Avignon. LIRE LA SUITE
travail_thumb

Sous la glace de Falk Richter
À plates coutures ! de Carole Thibaut

J’ai mal au travail

Jusqu’au 26 juillet 2015, AVIGNON En période de crise, rien d’étonnant à ce que le théâtre contemporain farfouille dans les entrailles du travail et du mal-être qui peut s’y rattacher. Au théâtre des Lucioles se joue Sous la glace, un texte féroce de Falk Richter dénonçant le travail comme mode de vie dans le monde des consultants. LIRE LA SUITE
elles_thumb

Elle(s) de Sylvie Landuyt

Devenir femme

Jusqu’au 26 juillet 2015, théâtre des Doms, AVIGNON Dans Le Deuxième Sexe, Simone de Beauvoir écrivait : « On ne naît pas femme, on le devient. » C’est très précisément ce dont nous parle Elle(s) à travers le parcours de la Petite, en train de passer de l’enfance à l’âge adulte et de se coltiner à une question aussi vieille que l’humanité : qu’est-ce qu’une femme ? LIRE LA SUITE
bestias_thumb

Bestias de Baro d’Evel Cirk

Fais comme l’oiseau

Jusqu’au 25 juillet 2015, La Villette Peu de compagnies de cirque contemporain travaillent avec des animaux. Baro d’Evel Cirk fait partie des exceptions, intégrant des chevaux et, choix encore plus étonnant, des oiseaux à ses créations. Adepte du mélange, l’équipe ajoute aussi un univers sonore live et de la danse aux aspects plus purement circassiens de son travail. LIRE LA SUITE