Lagartijas Tiradas al Sol © Ewa Iwicka _18

El pasado nunca se muere, ni siquiera es pasado de Lagartijas tiradas al sol

Histoire(s)

Du 19 au 23/05/2018 à l’INSAS (Bruxelles) | Durée : 2h | Pour y aller eugene3Dans leur exposition performative El pasado nunca se muere, ni siquiera es pasado (« Le passé ne meurt jamais, il n’est même pas passé »), le collectif mexicain Lagartijas tiradas al Sol propose une mise en abyme de différents pans de l’histoire mexicaine. LIRE LA SUITE
image @UNTM

Loretta Strong de Copi par Gaël Leveugle

Aphrodite en exil

Du 07/05 au 29/05/2018 au Théâtre de Belleville | Durée : 1h | Pour y aller eugene3Il faut imaginer un univers hybride au croisement des Humanoïdes associés, d’Alien, d’une conquête de l’espace vouée à l’échec, d’une sorte de western métaphysique, où l’héroïne aurait une plastique avantageuse… sous le joug de la plume satirique, acide et cocasse de Copi. LIRE LA SUITE
J’ÉTAIS DANS MA MAISON ET J’ATTENDAIS QUE LA PLUIE VIENNE
de Jean-Luc Lagarce -

Mise en scène Chloé Dabert -
Scénographie : Pierre Nouvel -
Costumes : Marie La Rocca -
Lumières : Kelig Le Bars -
Musique : Lucas Lelièvre -
Collaboration artistique : Sébastien Eveno-

Avec:
Cécile BRUNE -
Clotilde DE BAYSER -
Suliane BRAHIM -
Jenifer DECKER -
Rebecca MERDER -



Lieu : Théâtre du Vieux Colombier  -
Ville : Paris -
Le 21 01 2018 -
Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGE

J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce par Chloé Dabert

Femmes à la dérive

Du 24/01 au 04/03/2018 au Vieux Colombier (Comédie Française) | Durée : 1h30 | Pour y aller Cinq femmes rongées par leur histoire de famille, enfermées et comme bloquées dans l’avancement de leurs vies respectives. Chacune attend le retour du fils, dont elles sont sans nouvelles depuis que le père l’a mis à la porte plusieurs années auparavant. LIRE LA SUITE