Nous étions des êtres vivants de Nathalie Kuperman – Vies et morts du travailleur

Parution le 2 septembre 2010 Le roman d’entreprise est un phénomène conjoncturel, si ce n’est une mode. Alors que les années 1990 se sont achevées avec des auteurs narrant le trash, la drogue et le sexe – avant de laisser peu à peu la place au règne de l’autofiction –, les années 2010 s’ouvrent sur un nombre considérable de textes autopsiant le monde du travail et les souffrances du travailleur. LIRE LA SUITE

L’Homme mouillé d’Antoine Sénanque – Les algues de l’angoisse

Parution le 01 septembre 2010 Antoine Sénanque écrit l’angoisse des hommes à l’orée des massacres de la Seconde guerre mondiale, l’anxiété de ceux qui ressentent avant les autres les terreurs à venir. Pal Vadas, le héros de L’Homme mouillé, est de ces hommes-là, et son histoire préfigure celle (d’une partie) du peuple européen face à l’ascension de l’Allemagne nazie. LIRE LA SUITE

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants de Mathias Enard – Le génie et la beauté

Parution le 18 août 2010 Attendu après l’impressionnant Zone, Mathias Enard change de cap et nous surprend avec Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, très beau texte orientaliste où, en mêlant l’Histoire – celle de Michel-Ange – à la fiction, en introduisant l’éventualité d’un amour exotique dans la vie du sculpteur florentin, l’auteur offre un roman au style élégant, fin et sensible, pourvu d’une narration exécutée par touches délicates. LIRE LA SUITE