la_bande_du_tabou_thumb

La Bande du Tabou de la Compagnie Narcisse

Et que ça swingue !

Jusqu’au 23 juin 2013, Théâtre 13 Mythique cabaret de Saint-Germain-des-Prés, Le Tabou connut la frénésie des années 1950 sous l’impulsion de jeunes chanteurs passés ensuite à la postérité. Montée autour de chansons de cette époque, la Bande du tabou est une plongée trépidante dans cet après-guerre où la jeunesse goûtait enfin à l’insouciance, rythmée par une musique fraîchement débarquée d’outre-Atlantique. LIRE LA SUITE
on_a_fait_thumb

On a fait tout ce qu’on a pu mais tout s’est passé comme d’habitude de Philippe Fenwick

Chemin de croix

Jusqu’au 14 avril 2013, théâtre 13 Seine. Philippe Fenwick, dans son propre rôle, raconte trois ans de lutte acharnée pour réaliser son rêve de théâtre-cirque itinérant de Brest à Vladivostok en Transsibérien. Trouver des sponsors, des financements, écrire et monter son spectacle… Ce qui s’annonçait, sur le papier, comme un « cauchemar kafkaïen » s’épuise au final en une logorrhée bien terre à terre, emballée dans un dispositif scénique ambitieux mais qui sonne creux. LIRE LA SUITE
Grand-guignol-1

Grand guignol de Renard, Olaf et Palau, Aragny et Neilson

Sex crime

Jusqu’au 28 avril 2013, au théâtre 13 En voilà une chouette idée : s’intéresser au genre du grand guignol et en livrer un spectacle digne de la Belle Époque. Écrites en grande partie entre 1897 et 1962, les pièces mêlaient alors avec délice des scènes bourgeoises à des drames macabres, le tout enrobé dans un écrin érotique qui claque comme un porte-jarretelle. LIRE LA SUITE
le_ministre_thumb

Le Ministre japonais du commerce extérieur de Murray Schisgal

Farce et attrape

Jusqu’au 16 décembre 2012, Théâtre 13 Ouvertement inspirée du Revizor de Gogol, la pièce de Murray Schisgal en transpose l’intrigue de nos jours, dans une petite ville du New Jersey. L’annonce de la visite pour le moins inattendue du ministre japonais du commerce extérieur plonge les notables dans une effervescence malsaine. LIRE LA SUITE
les_deux_nobles_cousins_thumb

Les Deux Nobles Cousins de William Shakespeare et John Fletcher

Jusqu’au 29 avril 2012, théâtre 13/Seine Pièce coécrite avec John Fletcher, Les Deux Nobles Cousins ne fut attribuée que tardivement à Shakespeare. Malgré quelques passages flamboyants, avec son exposition trop longue et une intrigue inutilement compliquée, elle n’a ni l’élégance ni l’évidence des grands classiques du génial William. LIRE LA SUITE