cuisine_et_confessions_thumb
Cuisine et confessions des 7 Doigts de la main

Cinq étoiles

Jusqu’au 3 janvier 2015, La Cigale

Les Québécois des 7 Doigts de la main renouvellent avec bonheur les arts du cirque depuis déjà une douzaine d’années. Forts de leur expérience, ils ont mitonné avec amour et virtuosité un nouveau spectacle alléchant : Cuisine et confessions. Cette fois, ils nous emmènent dans une belle et grande cuisine pour nous y conter des histoires de repas, de familles, entremêlées de quelques recettes et, bien sûr, de beaucoup d’acrobaties. Un menu irrésistible.

cuisineconfessions2Préparer un repas pour nourrir ses proches et être sur scène relèvent d’une générosité similaire. On retrouve dans les deux cas un sens du partage, l’attention aux détails, les petites touches personnalisées pour détourner les grands classiques, le plaisir d’offrir une création unique et éphémère. Un point de départ idéal pour cette famille choisie des 7 Doigts de la main qui revendique un cirque à taille humaine. Et comme souvent autour d’une bonne et grande table, les langues se délient, on se chamaille gentiment, on se confie, on s’amourache et l’on passe un moment inoubliable.

Cuisine et confessions explore avec subtilité les thèmes suggérés par son titre. Le spectacle alterne avec brio des moments de bravoure et des passages pleins d’humour, sans hésiter à explorer aussi des recoins plus sombres et émouvants. Impossible, par exemple, de rester insensible au récit de Matias Plaul, évoquant la disparition brutale de son père pendant la dictature argentine – l’artiste se rue sur le mât chinois où il fait vibrer ses émotions, l’instrument devenant moyen de catharsis magistral. Un autre numéro à la forte puissance émotionnelle est celui proposé par le tandem Sidney Iking et Melvin Diggs, bondissant dans des cadres de bois de taille et de hauteur diverses. Les deux hommes jouent de leur physique très différent tout en parvenant à une harmonie époustouflante. D’une précision exceptionnelle, leur travail, accompagné d’un très beau témoignage en voix off, flirte avec des côtés ludiques, émouvants et sensuels pour un résultat hors norme.

cuisineconfessions1Il faudrait également citer les contorsions et l’excellent numéro de rubans d’Anna Kichtchenko, la danse acrobatico-narrative de Gabriella Parigi, etc. Sans oublier les numéros d’ensemble, à l’orchestration millimétrée : de véritables festivals de saveur laissant les spectateurs émerveillés. Et comme il en faut pour tous les sens, le tout est accompagné d’une bande son soigneusement élaborée, composée de morceaux pour la plupart connus de tous, mais dans des versions surprenantes, tel You’re The One That I Want du film Grease en mode ballade ou Le Boléro de Ravel en voix et percussions.

Cerise sur le gâteau, non seulement les 7 Doigts de la main exécute un spectacle formidable mais ils vont jusqu’au bout de leur proposition : ils cuisinent en temps réel, entre un saut périlleux et un porté, et invitent une fois la représentation finie les spectateurs à partager avec eux une grande marmite de pâtes et des gâteaux à la banane. Repus par tant de talent et éblouis par tant de générosité, on repart des étoiles dans les yeux et le sourire au cœur.

Cuisine et confessions des 7 Doigts de la main, mise en scène de Shana Caroll et Sébastien Soldevila, La Cigale.
Avec : Sidney Iking Bateman, Émilie Bonnavaud en alternance avec Danica Gagnon-Plamondon, Melvin Diggs, Mishannock Ferrero, Anna Kichtchenko, Gabriela Parigi, Émile Pineault, Matias Plaul, Pablo Pramparo.
Crédits photographiques : Alexandre Galliez.

Une réflexion sur “Cuisine et confessions des 7 Doigts de la main

Cinq étoiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *